safran bienfaits pour les yeux

Le pouvoir du safran sur la dégénérescence maculaire et le glaucome

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) est une maladie dégénérative de la rétine d’évolution chronique qui débute le plus souvent après l’âge de 50 ans. Elle touche sélectivement la région maculaire, c'est à dire la zone centrale de la rétine, entraînant une perte progressive de la vision centrale. Elle laisse habituellement intacte la vision périphérique ou latérale.


La rétinopathie ischémique et la dégénérescence maculaire liée à l’âge sont les principales causes de cécité chez l’homme. L’une des caractéristiques communes de ces maladies est la réduction du flux sanguin dans la rétine. Or, différentes études ont montré que la crocine présente dans le safran pouvait augmenter le flux sanguin dans la rétine et la choroïde et faciliter la régénération de la fonction rétinienne. La rétine est un tissu neurosensoriel dont le rôle est de capter les rayons lumineux et de transmettre les informations visuelles au cerveau. Quant à la choroïde, riches en éléments vasculaires et nerveux, elle est considérée comme la membrane nourricière de l'oeil.


Selon les auteurs des études résumées ci-dessous, le flux sanguin a pu être augmenté grâce à une meilleure vasodilatation des vaisseaux, améliorant ainsi l’oxygénation et l’apport nutritif aux principaux éléments de la rétine. Les chercheurs nous indiquent que la crocine du safran peut être utilisée pour traiter la rétinopathie ischémique et la DMLA. Rappelons que la crocine est un caroténoïde naturellement présent dans la safran et à l'origine de sa couleur.


Depuis l'antiquité, le safran a été employé dans la médecine traditionnelle pour ses nombreuses propriétés santé, mais son action sur la vision est une découverte récente qui démontre à nouveau l'incroyable pouvoir médicinal de cette épice. Les avancées récentes de la recherche nous permettent progressivement de mieux comprendre l'action du safran et de ses éléments actifs dans les cas de maladies dégénératives dont la DMLA et la rétinopathie ischémique.

Pouvoir du safran en prévention de la dégénérescence maculaire liée à l'âge et du glaucome.

  • Safran et dégénérescence maculaire liée à l'âge.

Cette étude australienne,  randomisée, en double aveugle et contre placebo a permis d' étudier l'action du safran dans la lutte contre la DMLA.

Cent patients ont été sélectionnés,  âgés de plus de cinquante ans, souffrants de DMLA à un stade léger à modéré.

Les chercheurs ont  réparti les patients en deux groupes de façon aléatoire. Un groupe a reçu un placebo tandis que l'autre recevait 20 mg de safran, cela durant trois mois.

A l'issue, les groupes ont été inversés pour le même protocole durant trois mois supplémentaires.

Les résultats indiquent que la prise du safran a permis un effet protecteur modeste mais réel sur le fonctionnement de la rétine des sujets souffrants de DMLA.

Le fait intéressant à souligner est que certains patients de l'étude prenaient déjà des suppléments nutritionnels (caraténoïdes), utilisés également dans la protection contre la DMLA. Ces patients ont également bénéficié d'un effet protecteur quand ils ont pris le  safran.

Le safran apporterait donc une protection complémentaire aux caroténoïdes (lutéine, astaxanthine, zéaxanthine...)  utilisés habituellement dans la DMLA.

Ces résultats sont d'autant plus prometteurs que les doses utilisées dans cette étude, de 20 mg de safran  sont assez modestes, et la durée de traitement également relativement courte. il serait intéressant de reprouduire ce type d'étude avec des dosages de 40 à 50 mg sur des durées plus longues.

Broadhead G et al., Saffron therapy of Mild/moderate age-related macular degeneration.......2018

  • Effects of crocin on diabetic Maculopathy...2018:  Les personnes diabétiques peuvent bénéficier du safran pour préserver leur vision.

La macula est la partie de l'oeil qui nous permet une vision centrale. La maculopathie diabétique est diagnostiquée lorsque la macula subit un dommage comme l'oedème maculaire diabétique. 

En raison des propriétés neuroprotectives de la crocine, le pricipal constituant actif du safran, il a été jugé utile de tester la crocine en traitement de la maculopathie diabétique. L'objectif de cette étude randomisée contre placebo était d'évaluer les effets de la crocine en supplément pour réduire l'inflammation chez des  patients atteints de maculopathie diabétique.

L'étude a porté sur soixante patients souffrants de maculopathie diabétique, qui ont été répartis en 3 groupes, le premier a reçu 5 mg de crocine par jour, le second 15 mg et le troisième un placébo pendant 3 mois.

Différents tests on été effectués avant, pendant et 3 mois après l'étude (BCVA*, CMT*, HBA1C* et FBS*).

Les résultats ont montré que les patients du  groupe crocine , notamment ceux ayant pris 15 mg ont pu constater une diminution significative du niveau de HBA1C et  CMT et une amélioration  du BCVA, comparé au groupe placébo.

Les chercheurs résument que la crocine du safran a un puissant effet antioxydant et neuroprotecteur, bénéfique pour prévenir la maculopathie diabétique. Ils précisent cepandant qu'il reste à confirmer ces résultats sur un panel plus grand de patients.

*BCVA: best-correctedvisual acuity * CMT: central macular thickness * HBA1C: hémoglobine glyquée * FST: glycémie à jeun


  • THE OCULAR HYPOTENSIVE EFFECT OF SAFFRON 2014 : Action préventive du safran sur le glaucome


La progression des cas de glaucome et ses conséquences importantes sur la vision en font une cible importante des recherches médicales. Le rôle supposé des dommages de l'oxydation dans l'apparition de la maladie font des antioxydants comme le safran une piste intéressante en vu de thérapeutique naturelle.

Cette étude a permis d'évaluer les effets d'un extrait aqueux de safran sur la Pression Intra Oculaire (PIO) de patients aux premiers stade de la maladie du glaucome primitif à angle ouvert.

Trente-quatre patients ont été retenus pour participer à cette étude randomisée contre placébo.  Dix-sept ont reçu le safran à la dose de 30 mg / jour par voie orale et les dix-sept autres ont reçu un placébo. Les deux groupes ont suivi ce protocole durant un mois. Le principal objectif était de mesurer durant et après l'étude, les valeurs de la PIO soit l'évolution de la tension intraoculaire.

Après trois semaines de traitement, la PIO avait significativement diminué dans le groupe safran.

A la fin de du mois d'étude, la PIO était de 12,9 +/- 3.0 mmHG dans le groupe safran contre 14,2+/- 2.0 mmHG dans le groupe contrôle.

Aucun des patients de l'étude n'a eu d'effet secondaire.

Les auteurs précisent que le safran semble être une solution intéressante pour diminuer la tension dans l'oeil de patients au premier stade du glaucome primitif à angle ouvert. Cet effet est devenu évident après trois semaines de traitement.

  • Etude STOOS 2016 : Vertu du safran sur la DMLA

Lors de cette étude, les chercheurs ont évalué l'action d'une supplémentation orale de safran sur la fonction rétiniène.Soixante patients présentant une DMLA (dégénérescence maculaire lièe à l'âge) humide ou sèche ont été aléatoirement sélectionnés pour recevoir 30 mg d'extrait sec de safran ou une supplémentation placébo.


Les chercheurs ont évalué l'évolution de la maladie par le biais de l'OCT (tomographie en cohérence optique), l'ERG (électrorétinogramme), l'angiographie de fluorescéine ainsi que les tests d'acuité visuelle. Les bilans ont été établis après 3 mois et 6 mois de traitement.


Les résultats suggèrent que cette supplémentation de safran a permis de réduire l'épaisseur maculaire pour les patients atteints de DMLA, après 6 mois de traitement quotidien. La raison de cette réduction de l'épaisseur maculaire n'est pas claire, cependant les chercheurs présument que les propriétés neuroprotectives du safran et son action sur les cellules épithéliales pigmentaires de la rétine peuvent jouer un rôle.


Les chercheurs déclarent également que les améliorations de la fonction rétinienne observées dans cette étude sont liées à l'activité des composants actifs du safran, en particulier la crocine et aux dérivés antioxydants de la classe des caroténoïdes. Basé sur les hypothèses admises aujourd'hui, ces composants ont le potentiel d'agir en tant que facteurs protecteurs contre les dommages oxydants, responsables du vieillissement de la rétine et de la DMLA.


Lors de l'étude, notez qu'il a été constaté que les patients présentant un état plus avancé de la maladie ont bénéficié d'une plus grande amélioration aux tests ERG.


En conclusion, une supplémentation quotidienne de 30 mg de safran pendant 6 mois a été associée aux modifications des OCT et des paramètres ERG chez les patients atteints d'AMD sèche ou humide. La supplémentation de safran peut induire à moyen terme une amélioration significative de la fonction rétinienne lors de la DMLA. Les auteurs proposent davantage de recherche concernant la supplémentation de safran pour mieux comprendre les mécanismes d'action.

  • Etude ALFUSO 2012 : Le safran, un remède pour les yeux très efficace

Suite à l'étude précédente qui a montré que la supplémentation de safran à court terme améliorait la sensibilité rétinienne dans la dégénérescence maculaire. Les chercheurs ont voulu connaître l'action du safran sur une période beaucoup plus longue. Ils ont sélectionné vingt-neuf patients atteints de DMLA, âgés de 55 à 85 ans. Les chercheurs leur ont prescrit 20 mg de safran par jour mais cette fois-ci, sur une période de plus d'1 an.

Les résultats confirment ceux de l'étude précédente, la supplémentation de safran a effectivement permis d'induire une amélioration à long terme de la fonction rétinienne. Au-delà des résultats objectivés, tous les patients ont déclaré une amélioration subjective de la qualité de leur vision et de leur qualité de vie. Tandis que plusieurs études ont montré les effets positifs de la supplémentation d'antioxydants sur la fonction rétinienne, toutes étaient beaucoup plus limitées dans leur durée et par le nombre de sujets sélectionnés.

C'est la principale étude au long cours démontrant l'impact positif d'une prise de safran sur la fonction rétinienne dans la DMLA. Les chercheurs suggèrent que ces résultats sont liés en grande partie à l'action antioxydante du safran.
  • Etude SSIRF 2010 : DMLA traitement naturel grâce au safran

Cette étude réalisée chez l’homme a permis d'évaluer l’impact d’une supplémentation de safran dans les cas de dégénérescence maculaire liée à l’âge, au stade précoce de la maladie. Les médecins ont tout d'abord sélectionné vingt-cinq patients atteints de DMLA, au stade initial de la maladie. De façon aléatoire, les chercheurs ont donné aux 25 sujets de l'étude, soit du safran (20 mg par jour), soit un placébo, et ce durant 3 mois. A l'issue de cette période, les groupes ont été inversés pour une durée de 3 mois supplémentaire. Les patients du groupe safran des 3 premiers mois ont pris ensuite le placebo.

Les résultats sont sans conteste, le safran à la dose de 20 mg a pu améliorer significativement la fonction rétinienne chez les personnes atteintes de DMLA au stade précoce de la maladie.

Les auteurs de l'étude précisent que ces résultats positifs démontrent l’intérêt des caroténoïdes alimentaires et notamment du safran en prévention de la DMLA.
Ils considèrent que ces résultats ne peuvent s'expliquer par les seules propriétés antioxydantes de l'épice et confirment que cette voie doit continuer d’être explorée pour découvrir l’action précise du safran sur la DMLA.

Le détail des résultats sur le traitement naturel à base de safran contre la DMLA :

safran et dmla
dmla traitement naturel
safran et dmla
  • Etude EOCAOO 1999 : Soigner la DMLA par les plantes


La rétinopathie ischémique et la dégénérescence maculaire liée à l'âge sont les principales maladies oculaires qui causent la cécité. Comme nous l'avons évoqué, les recherches ont montré que la raison principale de ces maladies est liée à la réduction du flux sanguin dans la rétine et la choroïde.


Lors de cette étude, les chercheurs ont donné, non pas du safran, mais un des constituants actifs du safran, la crocine. Rappelons que la crocine est un caroténoïde naturellement présent dans le safran, à l'origine de sa couleur.


Les chercheurs ont pu constater que le flux sanguin s'est nettement accru grâce à une meilleure vasodilatation, avec pour conséquence une augmentation de l'oxygénation et de l'apport nutritif aux structures rétiniennes.


Ces résultats indiquent que des analogues de crocine (différentes formules chimiques) pourraient être employés pour traiter le rétinopathie ischémique et/ou la dégénérescence maculaire liée à l'âge.


Les auteurs précisent que les analogues de la crocine, tels que crocin-1 et crocin-2, étaient moins efficaces que des analogues tels que crocin-3 et crocin-4. Ces connaissances constituent des bases importantes pour de futures recherches sur l'action du safran et ses constituants en prévention ou en traitement de la DMLA et de la rétinopathie ischémique.

  • Etudes des bienfaits du safran chez l'animal


Des études menées chez le rat ont aussi montré l’action bénéfique du safran sur la rétine.


Après avoir donné du safran à des rats, ces derniers ont été exposés à une lumière très intense induisant une dégénérescence très rapide de la rétine. Les résultats ont montré une protection de la rétine chez les rats supplémentés en safran, ainsi qu’une action positive sur l’expression de certains gènes favorisant la protection de l’œil. La couche de photorécepteur a été en grande partie préservée chez les animaux ayant été supplémentés avec du safran.


Ces résultats prouvent selon les chercheurs, que le safran peut protéger, les photorécepteurs contre l’effort rétinien, la morphologie et la fonction de la rétine.


Les constituants du safran comme la crocine, la crocétine qui sont des dérivés des caroténoïdes, ont des propriétés antioxydantes remarquables, responsables en grande partie des bénéfices santé du safran. Compte tenu des connaissances actuelles, les chercheurs nous indiquent que les avantages d'un traitement à base de safran seraient liés à sa puissante action antioxydante, responsable de la protection des photorécepteurs rétiniens, du maintien de leurs morphologies et de leurs fonctions.


Ces résultats bénéfiques, seraient en grande partie liés aux dérivés antioxydants de la crocine et de la crocétine du safran. Les chercheurs soulignent cependant que ces résultats ont été obtenus chez des patients aux premiers stades ou à un stade modéré de la maladie DMLA. Ils précisent que d'autres études sont nécessaires afin d'évaluer le rôle du safran à un stade plus avancé de la maladie. Notons au passage que les résultats positifs de ces études chez l'homme ont été obtenus avec seulement 20 mg de safran par jour.

  • Safran et DMLA

Jonathan Stone professeur à l’université de médecine de Sydney déclare que le safran pourrait être la réponse pour les victimes de dégénérescence maculaire, particulièrement fréquente en Australie. Après avoir effectué des expérimentations chez l’homme et l’animal, le Dr Stone nous indique que le safran a une action sur les cellules endommagées de la rétine, en activant leur réparation et leur régénération.


Les traitements à base de safran ont permis de recouvrer en partie la perte de vision, suivi d’une stabilisation durant 12 à 15 mois. Le Dr Stone précise que ces résultats ont été obtenus avec des petites doses de safran mais il déconseille les fortes doses. Pour le Dr John Grigg, professeur à l’institut de la vue à l'université de Sydney, il confirme que le safran a un fort pouvoir antioxydant qui peut effectivement aider à protéger la vision.

Nos compléments alimentaires naturels de safran pour traiter la DMLA et d'autres symptomes

Le safran a de nombreuses vertus médicinales reconnues qui permettent de traiter différents maux auxquels nous pouvons être sujets.

Si cela vous intéresse d'en savoir plus, nous vous proposons de les découvrir en cliquant ci-dessous :